Bamoun

L’ethnie Bamoun s'est établie à l’Est des Grasslands, parmi de magnifiques montagnes volcaniques de l’Ouest du Cameroun. C’est une grande fédération de peuples qui a forgé son unité au cours des siècles. Les Bamouns sont dirigés par un roi membre de la dynastie de Nchara Yen, venue de Rifum, il y a sept siècles. C’est un des rares peuples de l’Afrique subsaharienne a avoir développé une écriture. Cette écriture fût inventée par le roi Njoya au début du XXème siècle. Le roi Njoya bâtit un musée afin d’encourager l’usage de ce système d’écriture. Néanmoins, le remplacement des allemands par les français, après le Traité de Versailles de 1920, sonna la fin de la monarchie et du système Bamoun d’écriture pour le remplacer par la langue française. La religion traditionnelle Bamoun pratique le culte de l’esprit des ancêtres censé être enfermé dans le crane de celui-ci. Ainsi, l’ainé de chaque famille possède les cranes des hommes de la famille. Il existe également un culte des femmes. Les Bamoun pensent aussi que les femmes rendent le sol fertile, c’est pourquoi les femmes ont en général la charge des travaux des champs. Les masques et les statuettes Bamoun sont très importants pour les cérémonies de culte, les masques sont aussi décorés de perles multicolores de formes concentriques ou géométriques comme pour l’ethnie Bamiliké, très proche géographiquement. Depuis l’époque coloniale, les Bamouns ont été nombreux à se convertir à l’islam ou au christianisme. Le roi Ibrahim Njoya se convertit à l’islam, avant de devenir chrétien, et enfin de redevenir animiste. Il aurait déclaré que l’interdiction de polygamie dans la religion chrétienne et celle de l’alcool dans l’islam auraient été des contraintes trop dures à supporter. Cette ethnie produit outre des masques de toute beauté des tables magnifiques réalisées dans une seule pièce de bois.

Bamoun Il y a 3 produits.